EN IMAGES

Gwadarun : la course et le côté off

C.P.Jeudi 20 avril 2017
Gwadarun : la course et le côté off
(C.P.)

À TERRE-DE-BAS, les concurrents de la 18e édition du Gwadarun, le staff d'organisateurs et les bénévoles ont installé leur camp de base pendant les 2e et 3e étapes saintoises. Comme le veut la tradition, ils ont reçu un accueil chaleureux et admiratif.

1- 15 KM DE COURSE
Il est 7h15, mardi matin. Après une soirée gwoka à la poterie Fidelin pour agrémenter un dîner mérité et un solide petit-déjeuner au snack des Mûriers, à proximité immédiate, les 69 coureurs sont sur la ligne de départ pour les 15 km du parcours avec un dénivelé de 260 mètres.
2- SYLVIE CHARLET, ATHLÈTE HANDISPORT D'EXCEPTION
(C.P.)
Cette année, Sylvie Charlet n'a pas trouvé d'accompagnateurs : ceux de Terre-de-Haut ont un peu trop arrosé les cloches de Pâques et ont eu une panne d'oreiller ; et sur Terre-de-Bas, la mairie n'a pas pu mettre à disposition les jeunes qui ont fini leur contrat. Mais rien ne freine la détermination de cette athlète qui s'entraîne dur et ambitionne de rejoindre l'équipe de France pour les JO de Tokyo en 2020.
3- RAVIS DE VIVRE UNE TELLE EXPÉRIENCE
(C.P.)
Les quatre adolescents en fauteuil - Anna Le Bihan, 17 ans et demi, Camille, 14 ans, Benoît Latinier et Mathys Groisne, 12 ans - sont fiers de participer à cette épreuve et franchissent avec panache la ligne d'arrivée accompagnés des pompiers de Vannes. Ils sont chaleureusement encouragés par les spectateurs présents.
4- NOHAN NOBIN, LA MASCOTTE
(C.P.)
Du haut de ses 3 ans et demi, Nohan, équipé de son sifflet, ne laisse à personne le soin d'accompagner les coureurs. Il franchit avec eux la ligne d'arrivée sans se départir de son sérieux. Ses petites jambes en constant mouvement, il est l'avenir!
5- VANNES POMPIERS AVENTURE ENCADRE 4 JEUNES EN FAUTEUIL
(C.P.)
La relève est là avec les 12 coureurs de l'association Vannes Pompiers Aventure, dont six pompiers professionnels qui encadrent quatre jeunes en fauteuil, dont Anna Le Bihan, interne au centre de rééducation Kerpape, à Lorient, où elle poursuit aussi sa scolarité. « J'adore, dit-elle. C'est génial! Le poisson est succulent et tous sont si gentils avec nous! »
6- LE RÔLE ESSENTIEL DU STAFF
(C.P.)
Tous les concurrents ont rendu un hommage unanime à la trentaine de bénévoles (chronométreurs, encadrants, soigneurs, ravitailleurs, directeur de course, etc.) qui veillent, tout au long du Gwadarun, en amont et en aval de la course, au bon déroulement des épreuves et gèrent les déplacements, les bivouacs, le ravitaillement et le bien-être de chacun et sans qui de telles épreuves ne pourraient avoir lieu.
7- HONNEURS AUX LEADERS
(C.P.)
Nicolas Miquel, chez les hommes, est arrivé avec un temps de 1h16 minutes et 21 secondes ; et Laure Georgeon, chez les dames, termine en 1h36 minutes et 33 secondes. Le Gwadarun poursuit sa course, direction Marie-Galante, pour d'autres émotions.

TRAIL - GUADARUN

7 jours de bonheur dans l'archipel

Franck HIROQUOYLundi 24 avril 2017
7 jours de bonheur dans l'archipel
Nicolas Miquel a largement dominé ce Guadarun. (F.H.)

Nicolas Miquel et Laure Georgeon ont remporté le Guadarun en dominant la compétition de bout en bout. Les conccurrents ont parcouru 130 km en sept jours sur tout l'archipel.

Nicolas Miquel a très tôt affiché ses intentions sur ce raid tout comme Laure Georgeon, chez les dames. Ils se sont imposés quasiment tous les jours et le classement général a très peu évolué. « J'ai souvent pris très tôt la tête de la course ce qui me permettait de gérer. En ce qui concerne l'adversité, c'était pas mal, mais j'ai l'habitude de courir contre moi-même et j'ai aimé cette compétition » , explique Miquel. Un peu juste, Jocelyn Martin n'a pas pu faire jeu égal avec le Toulousain, sauf sur l'étape de La Désirade ou le Guadeloupéen était revenu à deux secondes.
MÊME SCÉNARIO CHEZ LES FEMMES
Hormis une erreur de parcours à Marie-Galante, Laure Georgeon a également survolé les débats. Mais le Guadarun était aussi une aventure sur un format unique de course, comprenant six étapes avec classement sur sept, réparties sur une semaine à travers la Guadeloupe et ses dépendances. « C'est la deuxième fois que nous participons au Guadarun et cette édition a été très difficile, expliquent Mimi et Olivier Pistol (30e à 7 h 55' et 32e à 8 h 26'). C'est important pour nous de courir en couple car cela permet de souder encore plus la famille. Nous ne serons peut-être pas là l'année prochaine mais c'est sûr que nous reviendrons faire des trails en Guadeloupe. » Pour cette 18e édition les organisateurs notaient la participation. « C'était aussi la 4e année que des personnes à mobilité réduite participaient grâce aux pompiers de Vannes » , se félicitait Guy Farget.
CLASSEMENTS
- Sixième étape
1. Nicolas Miquel les 23 km en 2 h 00'03'' (11,5 km/h)
2. Jocelyn Martin à 2'00'
3. Thibault Bernos à 9'19'
12. Anne-Sophie Guilbaud (1re femme) à 29'31''

- Général final
1. Nicolas Miquel 9 h 34'59''
2. Jocelyn Martin à 21'11'
3. Thibault Bernos à 45'54'
4. Widy Grego à 52'46'
5. Marcus Biehl à 57'04'
6. Mario Cabarrus à 2 h 21'02'
7. Laure Georgeon (1re femme) à 2 h 42'34''
8. Anne-Sophie Guilbaud (2e femme) à 2 h 52'01''
9. Annick Ballot (3e femme) à 3 h 11'38''
10. Carlos Rodriguez à 3 h 12'53'
TRAIL - GWADARUN

Jocelyn Martin se rapproche

F.H.Vendredi 21 avril 2017
Jocelyn Martin se rapproche
Unis derière Miquel. Le groupe de chasse, composé notamment de Widy Grégo et Jocelyn Mar tin, bataille pour revenir sur le leader. (F.H.)

Sous une forte chaleur, Nicolas Miquel a remporté hier sa cinquième étape consécutive à La Désirade. Le Toulousain semble intouchable sur ce Gwadarun. Mais cette fois, Jocelyn Martin est revenu très fort dans le final.

Les coureurs appréhendaient le parcours de 23 kilomètres hier, traçé à travers l'île de La Désirade. La chaleur a pesé très lourd sur cette avant-dernière étape. L'étape est partie très vite, dès la sortie du bourg, un groupe se forme en tête avec les dix premiers du classement. Mais au deuxième kilomètre, comme tous les jours, Nicolas Miquel abandonne ce groupe pour effectuer son 5e cavalier seul consécutif.
Derrière, le groupe se bagarre pour les places d'honneur. Il faut attendre les cinq derniers kilomètres pour voir Jocelyn Martin revenir sur le leader mais échouer à trois petites secondes du vainqueur.
COURSE SERRÉE CHEZ LES FEMMES
Chez les femmes, la course est très disputée entre la Martiniquaise Laure Georgeon, Anne-Sophie Guilbaud et Annick Ballot, qui sont maintenant toutes les trois placées dans le top 10 du général, en moins de 30 minutes. Georgeon a contrôlé au mieux la course pour s'imposer et s'est rattrapée de ses erreurs de parcours de la veille.
Les fortes dénivellations au passage du phare, alliées à la chaleur, ont entamé les organismes des concurrents, qui ont tous rallié l'arrivée dans des états de fatigue plus ou moins prononcés.
CLASSEMENTS
Cinquième étape
1. Nicolas Miquel les 22 km en 1 h 47'38'' (12,26 km/h)
2. Jocelyn Martin à 03'
3. Thibault Bernos à 4'35'
12. Laure Georgeon (1re femme) à 23'17''
Général après cinq étapes
1. Nicolas Miquel 7 h 34'56''
2. Jocelyn Martin à 19'11'
3. Thibault Bernos à 36'35'
4. Widy Grego à 43'09'
5. Marcus Biehl à 47'27'
6. Mario Cabarrus à 1 h 51'44'
7. Laure Georgeon (1re femme) à 2 h 13'03''
8. Anne-Sophie Guilbaud (2e femme) à 2 h 22'30''
9. Annick Ballot (3e femme) à 2 h 40'08''
10. Carlos Rodriguez à 2 h 40'45'


TRAIL - GWADARUN

Miquel s'impose, Georgeon se perd

F.HJeudi 20 avril 2017
Miquel s'impose, Georgeon se perd
Quatrième hier, Widy Grégo se replace et peut croire au podium final. (F.H.)

Intouchable, Nicolas Miquel a remporté sa quatrième étape consécutive hier à Marie-Galante et accentué son avance au général. Chez les femmes, Laure Georgeon a été victime d'une erreur de parcours.

Vingt et un kilomètres étaient au programme de cette 4e étape à Marie-Galante. Le ciel était couvert sur les trois premiers quarts du parcours, préservant ainsi les compétiteurs d'une forte chaleur.
Dès le départ, Nicolas Miquel assure le tempo. Dans son sillage, tous les favoris et Dominique Rivard le régional de l'étape. Dans la première montée à l'anse du Coq, Miquel sans forcer son allure, quitte ses compagnons d'échappée. Ils ne le reverront plus.
ERREUR DE PARCOURS POUR GEORGEON
Chez les dames, la bataille fait rage entre les trois premières du général. Si chez les hommes le classement semble figé, chez les femmes, Laure Georgeon et Annick Ballot sa dauphine se trompent d'itinéraire. Dès lors le général se trouve bousculé. Anne-Sophie Guilbaut termine avec plus de cinq minutes d'avance sur Georgeon et dix sur Ballot qui perd sa seconde place au classement général et se retrouve désormais 11e (3e chez les femmes) à 10'17''de Guilbaut. La cinquième étape, longue de 20 km, se déroulera aujourd'hui à La Désirade. Départ prévu à 8 heures.
CLASSEMENTS
- Quatrième étape
1. Nicolas Miquel les 21 km en 1 h 37'30'' (12,92 km/h)
2. Jocelyn Martin à 5'51'
3. Thibault Bernos mt
12. Anne-Sophie Guilbaud (1re femme) à 12'15''
- Général après quatre étapes
1. Nicolas Miquel 5 h 47'18''
2. Jocelyn Martin à 19'08'
3. Thibault Bernos à 32'
4. Widy Grego à 38'08'
5. Marcus Biehl à 39'04'
6. Mario Cabarrus à 1 h 27'54'
7. Laure Georgeon (1re femme) à 1 h 49'46''''
8. Grégory Mallevre à 1 h 51'37'
9. Anne-Sophie Guilbaud (2e femme) à 1 h 57'00''
10. Steven Mouéza à 1 h 57'13'

TRAIL > GWADARUN

Miquel aux commandes du Gwadarun

F.H.Mardi 18 avril 2017
Miquel aux commandes du Gwadarun
Nicolas Miquel a dominé les deux premières étapes du Gwadarun à Goyave et içi, aux Saintes. (F.H.)

Nicolas Miquel a remporté les deux premières étapes du Gwadarun, dimanche, à Goyave, et hier, aux Saintes. Le Toulousain devance au général Jocelyn Martin et Marcus Biehl. Chez les femmes, Laure Georgeon tient pour l'instant le leadership.

Le beau temps et la canicule étaient au rendez-vous samedi, sur l'étape de Goyave. Un premier acte qui a permis très tôt aux meilleurs de se découvrir et d'afficher leur ambition sur ce Gwadarun alors que 70 trailers étaient au départ. Très vite, Nicolas Miquel impose son rythme, pour faire le trou et caracoler en tête sur les terres goyaviennes. Derrière, Jocelyn Martin et Thibault Bernos limitent la casse comme ils peuvent, mais déjà au premier ravitaillement, Miquel compte quatre minutes d'avance. Si le podium chez les hommes est déjà confirmé, le scénario se révèle identique chez les femmes quand la Martiniquaise Laure Georgeon s'installe en tête, devant Anne-Sophie Guilbaud et Annick Ballot.
MIQUEL ET GEORGEON DOUBLENT LA MISE
Malgré les ascensions du Fort Napoléon et du Chameau dans le final puis la traversée de la longue plage de Pompière, le scénario de la deuxième étape est le même que la veille. Archi dominateur, Nicolas Miquel fait cavalier seul avec à sa poursuite Jocelyn Martin et Widy Grégo cette fois-ci. Ce dernier est pourtant le premier à lancer les hostilités à Terre-de-Haut. Une nouvelle fois dans le top 10, Laure Georgeon conforte aussi sa première place.
La troisième étape aujourd'hui, à Terre-de-Bas, sera longue de 15 kilomètres avec un départ à 7 h 30.
CLASSEMENTS
Première étape
1.Nicolas Miquel les 19 km en 1 h 36'14''(11,85 km/h)
2. Jocelyn Martin à 7'03'
3.T hibault Bernos à 7'03'
14. Laure Georgeon (1re femme).. à 30'19''
Deuxième étape
1.Nicolas Miquel les 14 km en 1 h 17'13''(10,88 km/h)
2. Jocelyn Martin à 3'49'
3. Widy Grégo à 7'39'
7. Laure Georgeon (1re femme).... à 20'24''
Général après deux étapes
1. Nicolas Miquel 2 h 53'27''
2. Jocelyn Martin à 10'52'
3. Marcus Biehl à 17'39'
4. Thibault Bernos à 19'45'
5. Widy Grego à 21'27'
6. Stefan Fromme à 49'58'
7.Laure Georgeon (1re femme) ... à 50'43''
8. Grégory Mallevre à 52'54'
9. Mario Cabarrus à 53'57'
10.Annick Ballot (2e femme) à 1 h 01'50''